Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Présence de vers de phoque dans le poisson

On trouve occasionnellement dans le poisson, en particulier la morue, de petits vers ronds dont la couleur peut varier du blanc crémeux au brun foncé. Ces vers de phoque, que les scientifiques désignent sous le nom de nématodes ou les noms scientifiques Terranova decipiens ou Porrocaecum decipiens, ont passé une partie de leurs cycles biologiques dans les phoques. Une fois rejetés à l'eau par les phoques, les oeufs éclosent et sont absorbés par les petits poissons et autres petits organismes du type de la crevette dont s'alimentent à leur tour les gros poissons comme la morue. Seules les prises des endroits fréquentés par les phoques peuvent contenir des nématodes, et elles ne constituent qu'une faible partie du total.

La présence de nématodes dans le poisson est un phénomène naturel inévitable qui n'est aucunement une indication de mauvaises pratiques de manutention ou de détérioration. Les filets de poisson pêchés dans les eaux fréquentées par les phoques sont soigneusement examinés; ils sont passés sur une table à surface de verre illuminée. La lumière qui traverse les filets aide à déceler la présence de vers de phoque et à empêcher les filets affectés de se rendre jusqu'au consommateur. Cependant, même si ce processus est vérifié régulièrement par les inspecteurs fédéraux, il n'est pas efficace à 100 % et, malgré toutes les précautions, il se peut que des filets contenant des vers arrivent sur le marché.

En effet, le ver de phoque est détruit par la congélation et l'entreposage commerciaux, ainsi que par les températures normales de cuisson. Le poisson est entièrement cuit lorsque quand la couleur de la chair devient opaque et s'écaille facilement une fois examiné avec une fourchette.