Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Programme national de surveillance des résidus chimiques

Rapports annuels sur les résidus de produits chimiques

Protéger les consommateurs en garantissant la qualité des aliments au Canada est l'une des priorités essentielles de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Celle-ci a en effet trouvé un moyen efficace pour aider les Canadiens à consommer des produits alimentaires salubres : la surveillance des concentrations de contaminants dans les aliments. En échantillonnant des produits et en analysant les résidus chimiques, l'Agence peut repérer les contaminants et les supprimer des aliments. L'Agence peut également utiliser les données de surveillance pour prévenir les éventuels risques pour la santé causés par une exposition chronique à des contaminants. Pour ce faire, elle surveille les sujets de préoccupation, examine les tendances concernant la prévalence et élabore des plans d'action efficaces pour atténuer les risques pour la santé. Santé Canada peut également procéder à des réévaluations des pesticides et autres contaminants dans les aliments, modifier les normes au besoin et vérifier si celles-ci sont toujours pertinentes.

analyse des échantillons procure des renseignements importants

L'Agence dirige un Programme national de surveillance des résidus chimiques pour obtenir des renseignements pouvant servir à déceler la présence de contaminants dans les aliments. L'Agence axe ses ressources d'inspection, d'échantillonnage et d'analyse sur les contaminants et produits alimentaires qui posent les plus grands risques pour la santé.

Afin de surveiller les concentrations de contaminants dans les aliments, environ 220 000 échantillons sont analysés chaque année. Ces analyses portent sur un large éventail de contaminants, tels que les médicaments à usage vétérinaire, les produits chimiques agricoles, les polluants industriels, les polluants présents dans l'environnement et les toxines naturelles.

L'Agence affiche des rapports techniques qui résument les résultats des analyses de dépistage des résidus dans les aliments. Le Programme de surveillance comprend l'échantillonnage aléatoire d'une vaste gamme de produits, l'échantillonnage dirigé de produits alimentaires stratégiquement ciblés et l'analyse de conformité des envois suspects. Les rapports fournissent uniquement des renseignements sommaires qui doivent être interprétés comme il se doit en utilisant les techniques scientifiques et statistiques reconnues.

Mesures prises contre la contamination chimique

On évalue chaque contaminant décelé dans un produit alimentaire pour déterminer s'il est conforme aux normes canadiennes et, dans la négative, s'il pose un risque éventuel pour la santé des consommateurs. Santé Canada conduit des évaluations des risques que posent les contaminants et établit les limites maximales de résidus (LMR), c'est-à-dire les concentrations autorisées qui ne produisent pas d'effets nocifs sur la santé. La présence de contaminants dans un produit alimentaire ne pose pas nécessairement de risque pour la santé du consommateur. Les teneurs en résidus équivalentes ou inférieures aux LMR sont conformes aux normes et ne nécessitent donc pas de mesures d'application de la réglementation. L'Agence prend les mesures nécessaires lorsque la teneur en résidus décelée dépasse les LMR. Parmi les mesures à adopter, il y a les inspections de suivi, l'échantillonnage dirigé selon un plan de surveillance de même que la saisie et le rappel de produits lorsque les risques pour la santé sont jugés inacceptables. Les mesures de suivi adoptées varient selon l'ampleur du risque pour la santé. À noter que celles-ci visent à prévenir la récidive ou la poursuite de la distribution de ces aliments qui sont encore sur le marché.

L'Agence observe les normes de salubrité des aliments fixées par Santé Canada lorsque les résultats de la surveillance des résidus indiquent une transgression des limites acceptables. En outre, elle analyse de manière continue l'efficacité des mesures correctives, des modifications des politiques et des nouveaux règlements. L'Agence se sert également des données des résultats positifs qui ne posent pas de risques immédiats pour la santé afin de créer une base de données sur les contaminants dans les aliments. Ces données sont communiquées à Santé Canada aux fins d'évaluation des analyses, de réévaluation et de mise à jour des normes et LMR canadiennes. En moyenne, moins de 2 p. 100 des milliers d'échantillons analysés par l'Agence dépassent les LMR fixées par Santé Canada. Ce pourcentage tient compte des aliments importés d'autres pays et des produits canadiens.

Fournir au public des renseignements cohérents sur la salubrité des aliments

Les rapports relatifs aux résidus constituent une source de renseignements destinés au public, aux médias, aux groupes industriels et à la collectivité scientifique. Il s'agit en fait d'une des initiatives de l'Agence visant à fournir aux Canadiens des renseignements cohérents sur la salubrité des aliments. L'Agence encourage le public à consulter le guide Comment lire et interpréter ces tableaux..

Les rapports relatifs aux résidus contiennent désormais les résultats des résidus de dioxines et de composés semblables. L'Agence affiche tous les cas de non-conformité relatifs aux concentrations de dibenzoparadioxin, car le Règlement sur les aliments et drogues interdit toute présence de dibenzoparadioxin chlorée dans l'alimentation. Les résultats recueillis à ce jour révèlent que les concentrations de fond des résidus de dioxines et de composés semblables sont faibles et que ceux-ci sont ubiquistes dans les produits animaux ou ceux contenant des graisses. Santé Canada juge que ces traces ne posent pas de risque pour la santé des consommateurs. À noter que les dioxines se trouvent dans l'environnement et proviennent à la fois d'activités industrielles et de sources naturelles comme les feux de forêts. Les concentrations décelées sont minimes et comparables à celles relevées dans d'autres pays.

Des ressources scientifiques pour protéger les aliments

Le Programme de surveillance des résidus constitue une ressource scientifique importante pour l'Agence qui s'efforce de protéger les aliments. Les renseignements obtenus permettent à l'Agence de repérer les cas de non-conformité, de prendre les mesures nécessaires, d'observer l'évolution de la contamination dans l'environnement, de mesurer l'efficacité des politiques et des programmes de surveillance et d'élaborer des plans stratégiques pour atténuer les risques éventuels pour la santé des Canadiens. L'Agence est déterminée à accroître la sensibilité des consommateurs canadiens, c'est la raison pour laquelle elle fournit des renseignements et des explications à caractère scientifique au public.